de fr it

Jérôme-EmmanuelBoyve

1731 à Neuchâtel, 18.3.1810 à Neuchâtel, prot., de Neuchâtel et Valangin. Fils de Jacques-François (->). Louise Charlotte Viala, fille de Louis, de Genève. Etudes à l'académie de Berne (1751-1752), docteur utriusque juris de l'université de Reims (1759). Chancelier d'Etat adjoint de Neuchâtel (1765), conseiller d'Etat et chancelier d'Etat (1767). Anobli en 1765. B. publie en 1778, à Neuchâtel, ses Recherches sur l'indigénat helvétique de la principauté de Neuchâtel et Vallengin. Partisan de l'helvétisme, il tente d'y prouver l'attachement ancestral des Neuchâtelois pour la patrie suisse afin de conjurer les Confédérés d'inclure Neuchâtel dans leur alliance avec la France.

Sources et bibliographie

  • Neuchâtel et la Suisse, 1969, 120-123
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

de Tribolet, Maurice: "Boyve, Jérôme-Emmanuel", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 07.03.2003. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/015637/2003-03-07/, consulté le 15.06.2021.