de fr it

Emer deMontmollin

1664 à Valangin, 24.1.1714 près de Minden (Westphalie), prot., de Neuchâtel et, en 1707, de Valangin. Fils de Jean (->). 1) 1689 Suzanne-Marie Marval, fille de Félix, capitaine aux Gardes suisses en France, 2) 1693 Elisabeth-Marguerite Barbauld, fille d'Etienne, écuyer, seigneur de Florimond (Franche-Comté). Receveur de Valangin (1683-1694). Membre du Conseil des Quarante de la ville de Neuchâtel (1694), des Quatre-Ministraux (maître des clefs en 1699, maître bourgeois en 1702, banneret en 1706), du Conseil des Vingt-Quatre (1700), conseiller d'Etat et chancelier dès 1709. M. fut l'un des principaux agents de la candidature du roi de Prusse à la succession de Marie de Nemours à la tête de la principauté de Neuchâtel en 1707. Chargé de diverses missions diplomatiques importantes: diètes de Langenthal (1707) et d'Aarau (1708), conférences de paix à Utrecht (1712), ambassades secrètes à Berlin, entre autres.

Sources et bibliographie

  • Fonds Montmollin, AEN
  • Quellet-Soguel, Notices, AEN
  • R. de Montmollin, «Emer de Montmollin, ou, le fougueux chancelier (1664-1714)», in MN, 1954, 168-173
  • L. Montandon, «Emer de Montmollin et l'indigénat helvétique», in MN, 1955, 16-21
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF