de fr it

EtienneMeuron

5.3.1675 à Bâle, 7.1.1750 à Neuchâtel, prot., de Saint-Sulpice (NE). Fils de Samuel, receveur, maire de Bevaix et procureur de Valangin, et de Judith née M. 1698 Marguerite Pury, fille de Daniel. Anobli par Frédéric Ier de Prusse (1711). Docteur en droit de l'université de Bâle en 1693. Conseiller d'Etat de Neuchâtel et commissaire général (1709). M. écrivit une dizaine d'articles historiques, philosophiques ou scientifiques pour le Mercure suisse (1737-1747). Avocat et bourgeois de Neuchâtel, il remplit plusieurs charges dans l'administration de la ville.

Sources et bibliographie

  • Quellet-Soguel, Notices, AEN
  • Matrikel Basel, 4, 227
  • G. de Meuron, Hist. d'une famille neuchâteloise, 1991, 46
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 5.3.1675 ✝︎ 7.1.1750

Suggestion de citation

Klauser, Eric-André: "Meuron, Etienne", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 06.11.2007. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/015712/2007-11-06/, consulté le 11.05.2021.