de fr it

Simon deNeuchâtel-Vaumarcus

Attesté en 1479, 1535 . Fils de Jean II, seigneur de Vaumarcus, Gorgier et Travers, et de Marie de Menthon, fille de Jean, coseigneur d'Aubonne. Chanoine de la collégiale de Neuchâtel et protonotaire apostolique, N. est aussi mentionné comme conseiller d'Etat dès 1530. Malgré sa qualité d'ecclésiastique, il obtient en 1512 l'autorisation de tenir fief et devient, avec son frère Claude Ier, coseigneur de Gorgier et de Travers. Ses charges politiques et ecclésiastiques en font un personnage influent à Neuchâtel à l'époque de la Réforme. N. léguera ses biens à son neveu Lancelot permettant ainsi la réunion des terres familiales.

Sources et bibliographie

  • Quellet-Soguel, Notices, AEN
  • E. Quartier-la-Tente, Le canton de Neuchâtel, 2, 1912, 752-764; 3, 1893, 755-756
En bref
Variante(s)
Simon de Neuchâtel
Appartenance familiale
Dates biographiques Première mention 1479 ✝︎ 1535

Suggestion de citation

Bartolini, Lionel: "Neuchâtel-Vaumarcus, Simon de", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 04.11.2010. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/015724/2010-11-04/, consulté le 29.10.2020.