de fr it

EugèneBorel

20.6.1862 à Neuchâtel, 18.5.1955 à Chêne-Bougeries, prot., de Neuchâtel et Genève. Fils d'Eugène (->). Pauline Georgine Chenevard, fille de Guillaume Henry, négociant. Etudes de droit, doctorat à Genève en 1886. Avocat à Neuchâtel (1886-1889, 1893-1906) et à Genève (1912-1955). Procureur général de Neuchâtel (1890-1893). Député au Grand Conseil neuchâtelois (1892-1906). Professeur à l'académie de Neuchâtel de 1902 à 1906, puis à l'université de Genève de 1906 à 1929 (droit public, puis droit international). Arbitre suisse dans des litiges avec l'Italie et la France. B. présida des tribunaux arbitraux mixtes et fut à deux reprises mandaté par le Conseil de la SdN. Membre du tribunal militaire de cassation (1912-1932) et de la cour de cassation de Genève (1928-1942). Colonel à l'état-major général (1903-1909). Vice-président (1937) de l'Institut de droit international, institution non gouvernementale. Juriste de réputation mondiale, B. a voué son attention aux problèmes spécifiques de la Suisse, notamment à la neutralité.

Sources et bibliographie

  • Hist. de l'Université de Genève, 4, annexes, 1959, 182-184
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Alexandre Berenstein: "Borel, Eugène", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 14.01.2003. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/015766/2003-01-14/, consulté le 03.03.2024.