de fr it

Johann JakobOberer

6.3.1839 à Sissach, 24.2.1907 à Sissach, prot., de Sissach. Fils de Johann Jakob, officier durant la guerre du Sonderbund, et d'Elisabeth Würz. 1) 1865 Maria Hoffmann, de Sissach, 2) 1896 Bertha Bolliger, née Hindermann, de Bâle. Pädagogium de Bâle (1849-1853), puis études de droit aux universités de Bâle (1853) et Heidelberg (1854-1857). Avocat, greffier de district et notaire à Sissach (1857-1860), O. fut substitut du greffier du tribunal civil à Bâle (1862), membre du tribunal cantonal de Bâle-Campagne (1875-1884) et de la cour d'appel de Bâle-Ville (1891-1904). Député au Grand Conseil de Bâle-Ville (1871-1873), puis de Bâle-Campagne (1888-1891). Président du conseil d'administration de la Banque cantonale de Bâle-Campagne (1867-1874), directeur de la Compagnie du Central-Suisse (1884-1901), membre de la direction de la Société de banques suisses (1902-1907). Docteur honoris causa de l'université de Bâle. Colonel brigadier.

Sources et bibliographie

  • Dossier, StABS
  • RDS, N.S. 26, 1907, 630
  • Basler Jahrbuch, 1908, 344
  • P. Märki, «Das "Baselbieter Chränzli"», in Baselbieter Heimatblätter, 69, 2004, 105-124
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 6.3.1839 ✝︎ 24.2.1907