de fr it

Johann JakobZiegler

8.6.1587 à Schaffhouse, 3.6.1656 à Schaffhouse, prot., de Schaffhouse. Fils de Christoph, juge présidant le tribunal criminel et prévôt de la corporation des Marchands, et d'Ursula Peyer. Frère d'Alexander (->), petit-fils de Johann Jacob (->). 1614 Dorothea Peyer. Etudes de droit à Orléans, Heidelberg, Marbourg et Bâle, doctorat à Bâle (1614). Z. voyagea durant plusieurs années en Angleterre et en France. Secrétaire de la ville de Schaffhouse (1623-1634), membre du Petit Conseil (dès 1634), trésorier (1641), juge au consistoire et vice-bourgmestre (1642), bailli de Herblingen et Buch, bourgmestre de Schaffhouse (1645-1656). Z. fut plus de 100 fois délégué à la Diète, mena de nombreuses missions pour sa ville et les Confédérés et fut médiateur en 1634 dans le conflit opposant Zurich et les cinq cantons catholiques à propos de la juridiction matrimoniale et des droits de patronage en Thurgovie et dans le Rheintal. Lors des négociations de paix mettant fin à la guerre de Trente Ans, il rendit en 1646 une expertise juridique qui contribua notablement à faire reconnaître l'exemption des Confédérés de la Chambre impériale. Il se retrouva à plusieurs reprises en mauvaise posture politique pour avoir favorisé ses fils.

Sources et bibliographie

  • E. Breiter, Die Schaffhauser Stadtschreiber, 1962, 115-128
  • K. Schib, Beiträge zur Geschichte der Ziegler von Schaffhausen, 1978, 25-42
  • K. Schmucki, Steuern und Staatsfinanzen, 1988, 538 -539
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Pahud de Mortanges, René: "Ziegler, Johann Jakob", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 11.01.2012, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/015846/2012-01-11/, consulté le 28.11.2020.