de fr it

Philippe Abraham LouisSecretan

Portrait, vers 1800. Dessin au crayon avec rehauts de pastel et d'aquarelle, réalisé par Benjamin Bolomey (Bibliothèque cantonale et universitaire Lausanne, Collection iconographique vaudoise; photographie Claude Bornand).
Portrait, vers 1800. Dessin au crayon avec rehauts de pastel et d'aquarelle, réalisé par Benjamin Bolomey (Bibliothèque cantonale et universitaire Lausanne, Collection iconographique vaudoise; photographie Claude Bornand).

5.10.1756 à Lausanne, 15.5.1826 à Lausanne, prot., de Lausanne. Fils de Benjamin Daniel, banneret du Pont, boursier, et de Catherine Dick. 1792 Jeanne Forneret, fille d'Albert, conseiller, haut-forestier. Beau-frère de Gabriel Forneret. Précepteur dès 1774, notamment à Bruxelles dès 1784, S. fut brièvement emprisonné dans cette ville pour complot contre l'Autriche (1789). Revenu à Lausanne en 1790, il devint membre du Conseil des Deux-Cents (1790) et juge (1796). Président dès le 21 janvier 1798 du Comité central, devenu Assemblée provisoire le 24 janvier. Président du tribunal du canton du Léman (mars 1798). Membre du Directoire helvétique (26 juin 1799), il fut renversé lors du coup d'Etat du 7 janvier 1800 avec Frédéric-César de La Harpe. Député suppléant (1803-1808), puis député au Grand Conseil vaudois (1814-1826). Juge et président du tribunal d'appel (1803-1809, 1811-1820). Son journal est encore inédit. S. fut toute sa vie l'adversaire des extrêmes.

Sources et bibliographie

  • R. Secretan, «Le juge Philippe Secretan pendant la révolution vaudoise», in Doc. inédits sur la Révolution vaudoise, 1948, 26-40
  • A. Cabanis, «Les "Amis de la liberté"», in RHV, 1976, 75-114
  • P.-Y. Favez, G. Marion, Le Grand Conseil vaudois de 1803, 2003, 173, 176
  • B. Secretan, Secretan: 159 biogr., 2011, 157-167
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 5.10.1756 ✝︎ 15.5.1826