de fr it

PhilippeGodet

23.4.1850 à Neuchâtel, 27.9.1922 à Neuchâtel, prot., de Cortaillod. Fils de Frédéric (->) et de Caroline Vautravers. Cousin d'Alfred (->) et de Paul (->). 1875 Louise-Marie-Eugénie Leuba. Etudes de droit à Neuchâtel, Bâle, Berlin et Paris. Avocat (1873-1881), G. pratique en même temps le journalisme au sein de diverses feuilles de tendance libérale. Professeur de littérature française à l'école supérieure des jeunes filles (1881-1907), au gymnase (1892-1922) et à l'académie puis université de Neuchâtel (1900-1922). Ses intérêts artistiques le poussent à embrasser également la carrière d'homme de lettres. Auteur de poèmes et de pièces de théâtre, G. doit sa renommée à son œuvre de critique, qui explore le domaine des arts plastiques, mais surtout celui de la littérature, en particulier celle de Suisse romande, dont il se fait à la fois l'historien (Histoire littéraire de la Suisse française, 1890; Madame de Charrière et ses amis, 1906) et le juge, en s'exprimant notamment dans les principales revues de son temps. G. reçut le grand prix Schiller en 1923.

Sources et bibliographie

  • Fonds, BPUN
  • Francillon, Littérature, 2, 143-145
  • Anthologie de la littérature neuchâteloise, 1848-1998, 1998, 7, 29-31
  • Biogr.NE, 3, 149-154
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 23.4.1850 ✝︎ 27.9.1922
Indexation thématique
Arts et littérature / Littérature