de fr it

Battier

Famille éteinte dans la seconde moitié du XIXe s. à Bâle, remontant à Jean (1537-1602) et Jacques (1543-1608), marchands de soie à Bâle, originaires de Saint-Symphorien-le-Château, près de Lyon. Ces deux frères, arrivés de Paris à Bâle comme réfugiés huguenots, y obtinrent le droit de bourgeoisie respectivement en 1569 et 1573. Tous deux épousèrent une fille du médecin et chirurgien Jean Bauhin (1511-1592). Leurs descendants furent actifs dans le commerce (soie et drap) et dans l'imprimerie. Ils furent membres des corporations de la Clé (marchands), du Safran (épiciers), de la Cuve et de l'Ours (changeurs) et titulaires à ce titre de fonctions publiques. Les B. donnèrent notamment un bourgmestre, Felix (->), des baillis et des capitaines de la garnison aux XVIIe et XVIIIe s. Outre de nombreux savants, comme Andreas (->), Simon (->) ou Samuel (->), la famille compte plusieurs officiers au service étranger. La branche bâloise s'éteignit dans les mâles en 1868 avec Eugen (1804).

Sources et bibliographie

  • AFam, StABS
  • Baslerisches Geschlechterbuch, UBB
  • Wappenbuch der Stadt Basel, [1927] (avec généal.)