de fr it

Glärnisch

Vue du Glärnisch depuis le Fluhberg le 10 mai 1794. Dessin à la plume et à l’aquarelle de Hans Conrad Escher de la Linth (ETH-Bibliothek Zürich, Graphische Sammlung).
Vue du Glärnisch depuis le Fluhberg le 10 mai 1794. Dessin à la plume et à l’aquarelle de Hans Conrad Escher de la Linth (ETH-Bibliothek Zürich, Graphische Sammlung).

Massif montagneux sur le versant gauche de la vallée de la Linth, dans le canton de Glaris, composé du Vorderglärnisch (2327 m), qui s'élève immédiatement au sud-ouest de Glaris, et de deux sommets plus à l'ouest, le Vrenelisgärtli (2904 m) et le Ruchen (2901 m). 1560 Glärnischt. Socle de verrucano et de flysch, surmonté de calcaire du Jura et de diverses formations crayeuses, fossiles (bancs d'huîtres, notamment). A l'époque préhistorique, gros éboulement sur le flanc sud-est, entre le Vorderglärnisch et le Vrenelisgärtli, dont les débris marquent le relief de la vallée de Schwanden à Glaris. Du minerai d'argent (vers 1525), puis du minerai de fer furent exploités à Guppen au-dessus de Schwanden; au XVIe s., du fer était aussi extrait au pied du Ruchen, sur le versant du Klöntal. Eboulements en 1593 et 1594 au lieudit Drei Schwestern (Vorderglärnisch). Construction (1867) et inauguration (1868) d'une première cabane, puis construction de la cabane du CAS (1885) à 1995 m d'altitude, sur la pente du Ruchen, agrandie en 1931, transformée en 1985. De 1926 à 1968, le G. était une réserve de gibier.

Sources et bibliographie

  • W. Blumer, Der Glärnisch in der Entwicklung des Kartenbildes, 1934
  • R. Bühler, Vom Glärnisch, 1937
  • Glarner Nachrichten, 23.7.1993
Liens
Notices d'autorité
GND
Indexation thématique
Environnement / Montagne, massif