de fr it

PierreSciobéret

13.1.1830 à La Tour-de-Trême (auj. comm. Bulle), 16.6.1876 à Bulle, cath., de La Tour-de-Trême. Fils de Félix, agriculteur, et de Marie-Madelaine Genoud. 1864 Emilie Ittel, fille de Jean-Marie. Collège des jésuites à Fribourg, bref mandat à l'école cantonale, études de philosophie à l'université de Berlin (1849-1852). S. enseigne de nouveau à l'école cantonale (1852-1857), jusqu'à sa fermeture lors de la chute du régime radical dont il est partisan. Précepteur en Russie (1857-1864). De retour en Suisse, il étudie le droit à Fribourg et devient avocat à Bulle, tout en poursuivant des activités littéraires qui conjuguent le récit et la nouvelle, souvent d'inspiration gruérienne, et le propos sarcastique, voire pamphlétaire. S. publie parfois ses écrits dans la revue L'Emulation.

Sources et bibliographie

  • Abdallah Schlatter ou les curieuses aventures d'un Suisse au Caucase, 1870
  • Scènes de la vie champêtre, 1883 (avec biogr.)
  • R. Loup, Un conteur gruyérien, 1929
  • F. Python et al., L'Emulation, 2005
  • J-Ch. Emmenegger, «Pierre Sciobéret en 1857-1864», in Etudes de lettres, 2009, no 2-3, 275-294
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 13.1.1830 ✝︎ 16.6.1876
Indexation thématique
Arts et littérature / Littérature