de fr it

HenriWarnery

11.6.1859 à Crissier, 23.9.1902 à Lausanne, prot., de Morges, Tolochenaz, Orbe, Aubonne et Féchy. Fils d'Aimé-François, architecte et enseignant, et de Pauline-Charlotte Meylan. 1885 Emma Gaudard, fille de Charles, pasteur et directeur de l'école normale. Après des études de théologie à Lausanne (doctorat en 1882), W. enseigne à Constantinople (1881-1882) et à Paris (1883-1885), puis au gymnase, au collège cantonal et à l'école supérieure de jeunes filles de Lausanne (1885-1889). Professeur de littérature française au gymnase et à l'académie de Neuchâtel dès 1889, il occupe la même chaire à l'université de Lausanne de 1900 à sa mort. Pionnier de l'enseignement de la littérature romande, collaborateur de nombreux périodiques, W. est l'auteur d'études critiques (réunis dans Littérature et morale, 1904), de recueils de poèmes (Poésies, 1887; Sur l'alpe, 1895), d'une confession en prose (Le chemin d'espérance, 1899) et d'une pièce historique, Le peuple vaudois, jouée en 1903 à l'occasion du centenaire du canton de Vaud. Zofingien.

Sources et bibliographie

  • Fonds, BCUL
  • D. Maggetti, L'invention de la littérature romande, 1830-1910, 1995
  • J.-M. Spothelfer, Les Zofingiens, 1995, no 1311
  • Professeurs Lausanne, 1318-1319
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 11.6.1859 ✝︎ 23.9.1902
Indexation thématique
Arts et littérature / Littérature