de fr it

MargueriteBurnat-Provins

26.6.1872 à Arras (Pas-de-Calais), 20.11.1952 à Grasse (Alpes-Maritimes), cath., fille d'Arthur Provins, avocat, bâtonnier, et de Marie Victoor, d'une famille de peintres flamands. 1) Adolphe Burnat (->), 2) Paul de Kalbermatten, ingénieur sédunois. Etudes de dessin et d'histoire de l'art à Paris (1891-1896). De 1898 à 1907, B. fréquente les peintres de l'école de Savièse et exécute de nombreux tableaux proches de ceux d'Ernest Biéler. Elle écrit six livres, dont Petits tableaux valaisans (1903) et Le Livre pour toi (1907). Fondatrice de la Ligue pour la beauté, qui deviendra le Heimatschutz en 1905. Elle quitte la Suisse en 1910, voyage en Egypte et au Maroc. Dès les années 1930, elle vit à Saint-Jacques de Grasse en continuant à écrire et à peindre. Son œuvre, essentiellement lyrique (poèmes en prose), dit l'inquiétude et la nostalgie des paradis perdus de l'enfance et de l'amour.

Sources et bibliographie

  • Musée cantonal des beaux-arts, Sion
  • Collection de l'art brut, Lausanne
  • Doc., Bibl. municipale, Grasse
  • Fonds, CRLR
  • B. Wyder, Marguerite Burnat-Provins, 1980
  • Assoc. des amis de Marguerite Burnat-Provins, éd., Cahier, 1-, 1988-
  • C. Dubuis, P. Ruedin, Marguerite Burnat-Provins, 1994
  • C. Dubuis, Les forges du paradis, 1999
  • Marguerite Burnat-Provins, 1872-1952: de l'Art nouveau à l'art hallucinatoire, Catalogue d'exposition Gingins et Lausanne, 2003
Liens
Autres liens
SIKART
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Marguerite Burnat (nom de mariage)
Marguerite Provins (nom de naissance)
Dates biographiques ∗︎ 26.6.1872 ✝︎ 20.11.1952