de fr it

JeanlouisCornuz

17.2.1922 à Lausanne, 14.10.2007 à Goumoëns-la-Ville, manichéen, de Lutry. Fils d'Edmond Benjamin, professeur à l'école normale, et d'Aline Alphonsine Jaccottet, maîtresse secondaire. 1954 Christiane Georgette Molles, peintre et graveuse, fille d'un inspecteur scolaire, de Bex. Etudes de lettres à Lausanne, thèse sur Jules Michelet (1955). Traducteur au Tribunal de Nuremberg. Professeur d'allemand et de français au collège scientifique (1948), puis de français au gymnase de la Cité (1957) à Lausanne. C. a collaboré à de nombreuses revues (Pour l'Art, Contacts, Domaine public), a écrit des préfaces, des essais (Reconnaissance d'Edmond Gilliard, 1975; André Dhôtel, 1981; Hugo, 1985), des romans où il thématise des problèmes d'actualité, telles l'objection de conscience (Le Réfractaire, 1964; Le Professeur, 1981) ou la guerre (Les Désastres de la guerre, 1994). Il a traduit Walter Matthias Diggelmann et Gottfried Keller. Député du POP au Grand Conseil vaudois de 1994 à 2002.

Sources et bibliographie

  • Francillon, Littérature, 3, 328
  • Plans-fixes, [vidéo], 2001
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 17.2.1922 ✝︎ 14.10.2007
Indexation thématique
Arts et littérature / Littérature