de fr it

JeanCuttat

12.8.1916 à Porrentruy, 16.10.1992 à La Turballe (Loire-Atlantique, F), cath., de Rossemaison. Fils de Paul, pharmacien, et de Laure Blétry (1918). Frère de Tristan Solier. Etudes de droit à Genève. Les Chansons du Mal au Cœur l'imposent dès 1942 comme un poète de facture classique; Jean Binet en mettra plusieurs en musique. Editeur pendant la guerre (Les Portes de France), puis libraire, marchand de tableaux et antiquaire à Paris. C. y écrit l'essentiel de son œuvre, qui paraîtra aux Cahiers de la Renaissance vaudoise (Bertil Galland) après son retour au pays (1966-1976), où il sera professeur, chroniqueur et diseur dans la Troupe des Malvoisins. Ses dernières années se passent en Bretagne et sur la mer. Perfection et gouaille, maîtrise de la langue et truculence populaire, richesse formelle et transparence, sérieux et distance, raffinement et sonorité marquent une œuvre peu abondante et aisée, riche en images et en rythmes savants. Membre de l'Institut jurassien.

Sources et bibliographie

  • Les poèmes, 1989 (introd. de R. Schaffter et postface de P.-O. Walzer)
  • Plans-fixes, [vidéo], 1990
  • Francillon, Littérature, 3, 170-171
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 12.8.1916 ✝︎ 16.10.1992
Indexation thématique
Arts et littérature / Littérature