de fr it

AlexisFrançois

8.7.1877 à Genève, 15.2.1958 à Chêne-Bougeries, prot., de Genève. Fils de Constant César, pasteur, et de Marie Batiaz. 1) 1909 Marguerite Vaucher, 2) 1919 Marthe Marie Favre, veuve de Lucien, fille de Marc Roessinger. Etudes de lettres à l'université de Genève, puis à l'Ecole des hautes études de Paris (1900-1906), où F. collabore avec le grammairien Ferdinand Brunot, se lie avec Ramuz et termine une thèse sur La Grammaire du purisme et l'Académie française au XVIIIe s. (1905). Revenu à Genève, il est nommé en 1908 professeur extraordinaire (ordinaire dès 1918) d'histoire de la langue française moderne à l'université. Secrétaire de la Société Jean-Jacques Rousseau (1906-1924), actif dans les milieux littéraires, F. tient aussi une rubrique consacrée à la vie en Suisse dans La Semaine littéraire. Proche de Gonzague de Reynold, il partage ses positions nationalistes en matière de politique et de culture. Il est avec lui à l'origine de la circulaire Pro Helvetica dignitate ac securitate (1912) et membre fondateur de la Nouvelle Société helvétique (1914).

Sources et bibliographie

  • A. Clavien, Les Helvétistes, 1993, 136, 273-277
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 8.7.1877 ✝︎ 15.2.1958
Indexation thématique
Arts et littérature / Littérature