de fr it

FrancisGiauque

31.3.1934 à Prêles, 11 ou 12.5.5.1965 lac de Neuchâtel, prot., de Prêles. Fils de Max, facteur et buraliste postal à Prêles, et de Laure Tröhler. Célibataire. Progymnase à La Neuveville. Voyage en Espagne (1958). G. exerça divers métiers autour du livre, à Lausanne, Genève et Neuchâtel, entrecoupés de séjours en clinique. Poète maudit, sa vie, toute de souffrance et de lutte intérieure, s'acheva par un suicide. Il publia deux plaquettes: Parler seul (1959), avec un avant-propos de Hughes Richard, et L'Ombre et la nuit (1962). Ses amis, Georges Haldas et Hughes Richard, rassemblèrent l'ensemble de ses poèmes et de ses proses sous le titre de Terre de dénuement (1968), ainsi qu'un Journal d'enfer (1978, édition augmentée en 1984). Son œuvre, d'une âpre violence, est entièrement consacrée à la nuit de l'être; G. s'est voulu, dans son cri nu, le porte-parole des humiliés et des révoltés.

Sources et bibliographie

  • Œuvres, 2005
  • P.-O. Walzer, dir., Dict. des littératures suisses, 1991, 310
  • Francillon, Littérature, 3, 85-86
  • Intervalles, 2005, n° 73
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 31.3.1934 ✝︎ 11/12.5.5.1965
Indexation thématique
Arts et littérature / Littérature