de fr it

HugoKoblet

Nécrologie d’Hugo Koblet. Ciné-Journal suisse, édition n° 1138 du 13 novembre 1964 (Archives fédérales suisses, J2.143#1996/386#1138-1#3*) © Cinémathèque suisse, Lausanne et Archives fédérales suisses, Berne.
Nécrologie d’Hugo Koblet. Ciné-Journal suisse, édition n° 1138 du 13 novembre 1964 (Archives fédérales suisses, J2.143#1996/386#1138-1#3*) © Cinémathèque suisse, Lausanne et Archives fédérales suisses, Berne. […]

21.3.1925 à Zurich, 6.11.1964 à Uster (des suites d'un accident de voiture), protestant, de Zurich. Fils de Jakob Adolf Koblet et d'Helene née Gross, qui dirigeaient une boulangerie à Aussersihl. 1954 Sonja Bühl, mannequin. Coureur cycliste (bicyclette) d'élite sur piste et sur route, Hugo Koblet remporta de nombreuses victoires. Premier non-Italien à gagner le Giro (1950), il fut trois fois vainqueur du Tour de Suisse (1950, 1953 et 1955) et remporta la victoire au Tour de France en 1951, ainsi qu'au Tour de Romandie en 1953. Il se classa troisième aux championnats du monde de cyclisme sur piste (poursuite) de 1947, deuxième en 1951 et 1954. Champion suisse des cyclistes professionnels sur route en 1955, il gagna par la suite de nombreuses courses de six jours, notamment à New York, Chicago, Francfort, Dortmund et Zurich. De 1947 à 1954, il conserva le titre de champion suisse de poursuite. Koblet était l'idole des Suisses: surnommé le «pédaleur de charme», il séduisait par son aisance, son élégance et son physique agréable, alors que son rival Ferdinand Kübler impressionnait par son caractère combatif. Il fut élu sportif de l'année en 1951. En revanche, Koblet ne réussit pas à s'imposer dans le monde des affaires après sa retraite sportive. Il échoua autant comme agent général de marques automobiles italiennes au Venezuela que comme gérant de stations-service à Zurich. En 1964, sa femme demanda le divorce. L'audience étant prévue pour le jour suivant, on suppose que Koblet provoqua délibérément l'accident de voiture (survenu dans le hameau d'Esslingen, dans la commune d'Egg) qui lui coûta la vie. Les résultats de l'enquête de police allèrent dans le même sens.

Sources et bibliographie

  • Ollivier, Jean-Paul: Hugo Koblet. Le pédaleur de charme, 1982.
  • Born, Hanspeter; Born, Martin; Renggli, Sepp: Hugo Koblet. Der «pédaleur de charme», 20072.
Complété par la rédaction
  • Sprecher, Daniel: Hugo Koblet. Ikarus auf Rädern. Beflügelt auf dem Rennrad – überfordert im realen Leben, 2012.
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Pédaleur de charme (surnom)
Dates biographiques ∗︎ 21.3.1925 ✝︎ 6.11.1964
Indexation thématique
Sports / Sportifs

Suggestion de citation

Thomas Gmür: "Koblet, Hugo", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 23.05.2022, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/016094/2022-05-23/, consulté le 27.11.2022.