de fr it

Bischofstein

Château fort au nord de Sissach BL. De nombreux travaux de déblaiement et de restauration de 1891 à 1938 ont permis de dégager un mur d'enceinte flanqué de deux tours, un donjon central rond et massif, un logis rectangulaire à l'ouest, des écuries et des communs au sud, deux citernes. Construit vers 1250 par les barons d'Eptingen, B. reçut le nom du seigneur spirituel de la contrée, l'évêque (Bischof) de Bâle, dont il relevait, comme des documents l'attestent depuis le début du XIVe s. Il fut détruit lors du tremblement de terre de 1356. Les membres de la maison d'Eptingen qui le détenaient prirent son nom. Le château était le centre d'une seigneurie banale qui comprenait les terres essartées de la région du Kienberg. Au XVe s., les biens des seigneurs de B. furent vendus à maintes reprises pour être finalement partagés entre les communes environnantes. Les droits seigneuriaux passèrent à la ville de Bâle en 1570.

Sources et bibliographie

  • F. Müller, Der Bischofstein bei Sissach, Kanton Baselland, 1980
Liens
Notices d'autorité
GND