de fr it

Ramstein

Le château tel qu'il apparaissait en 1746; plume et encre de Chine d'Emanuel Büchel (Staatsarchiv Basel-Stadt, BILD Falk. Fb 15, 12).
Le château tel qu'il apparaissait en 1746; plume et encre de Chine d'Emanuel Büchel (Staatsarchiv Basel-Stadt, BILD Falk. Fb 15, 12).

Ruine d'un château fort au sommet d'un rocher en gradins dans la comm. de Bretzwil BL. Il n'en subsiste aujourd'hui que quelques pans de murs, mais des illustrations précises des XVIIe et XVIIIe s. nous renseignent sur sa structure architecturale, qui comprenait deux édifices, un supérieur et un inférieur. Les traces d'une tour principale circulaire sont encore visibles. Il y avait également un mur d'enceinte irrégulier et une barbacane. Une chapelle, une écurie, une étable pour les porcs et un four sont attestés, sans qu'on en connaisse l'emplacement. A l'est des murailles, une ferme, encore existante, servait à approvisionner la forteresse. Probablement fondé par les seigneurs de R. sur un alleu qu'ils firent défricher, le château passa ensuite sous l'autorité de l'évêque de Bâle. Aux XIIIe et XIVe s., il devint le centre d'une petite seigneurie foncière. Détruit en 1303, lors d'une guerre entre Bâlois, il fut acheté en 1518 par la ville de Bâle, qui le remit en état et en fit la résidence du bailli. Après la suppression du bailliage de R. en 1673 et son rattachement à celui de Waldenburg, le château tomba en ruine au XVIIIe s. et fut utilisé au XIXe comme carrière de pierres.

Sources et bibliographie

  • W. Meyer, Burgen von A bis Z, 1981, 120-121
Liens
Notices d'autorité
GND