de fr it

Schafmatt

Col du Jura (793 m), en forme de selle, qui reliait la région du coude du Rhin à la partie orientale du Moyen Pays par l'itinéraire Gelterkinden-Aarau et qui perdit sa fonction de passage au XIXe s. Au nord de Rohr (SO), l'axe principal se scindait en plusieurs tracés en direction d'Oltingen et de Zeglingen, dans le canton de Bâle-Campagne. 1276 Schafmatt, 1363 Schochmatt, 1510 Schachmatt. Des découvertes de l'âge du Fer dispersées dans la région laissent présumer l'importance de la S. dans les échanges suprarégionaux durant la préhistoire. Le col fut peut-être fréquenté à l'époque romaine. Au haut Moyen Age, il offrait le plus court chemin entre la région bâloise et la Suisse centrale; pèlerins, voituriers et marchands l'empruntèrent durant tout le Moyen Age. Du XVe au XVIIe s., il favorisa surtout l'échange régional de marchandises en permettant aux paysans du haut du canton de Bâle d'approvisionner le marché hebdomadaire d'Aarau. Des postes de douane au nord et au sud du passage attestent que l'activité commerciale dépassait le seul cadre régional. En 1499, la S. acquit une importance stratégique dans la guerre de Souabe lorsque les troupes confédérées la franchirent pour contourner le territoire autrichien et atteindre Dornach depuis Aarau. Dans l'"affaire de la Schafmatt", Bâle et Berne furent en rivalité avec Soleure au sujet des revenus des péages prélevés sur les routes parallèles du Bas-Hauenstein et de la S. Avec l'ouverture du Bänkerjoch en 1705-1706, Bâle et Berne mirent fin au blocus de Soleure sur le commerce de transit par la S., qui n'avait plus qu'une importance régionale au XVIIIe s. et perdit tout intérêt au XIXe s.

Sources et bibliographie

  • W. Reber, Zur Verkehrsgeographie und Geschichte der Pässe im östlichen Jura, 1970
  • UB SO, 2
  • E. Schwabe, «Ein historisch interessanter Jurapass, die Schafmatt», in Der Mensch in der Landschaft, éd. K. Aerni et al., 1986, 467-474
  • Documentation IVS BL, 13; SO, 11
Indexation thématique
Transports / Col