de fr it

Jean-PaulPellaton

10.8.1920 à Porrentruy, 26.4.2000 à Delémont, protestant, de Travers. Fils de Charles Pellaton, fonctionnaire à l'office des poursuites, et de Lucie née Pheulpin. Jeanne Boinay. Etudes de lettres à Berne et Genève, puis à Neuchâtel (licence en 1953). Professeur de français à Porrentruy (1946-1953), Bienne (1953-1957) et Delémont (1957-1974), Jean-Paul Pellaton fut en outre lecteur à l'Université de Berne (1974-1985). Traducteur (allemand) et chroniqueur littéraire, il pratiqua comme auteur des genres très divers (livre pour la jeunesse, nouvelle, roman, pièce radiophonique, poésie, essai), dans une dizaine d'ouvrages (dont Septembre mouillé, 1990; Les passeurs de l'aube, 1992; Le mège, 1993; Georges au vélo, 1994). Mais c'est dans le domaine du récit bref ou de la nouvelle (Poissons d'or, 1984; Un habit chasse l'autre, 1996), traités selon un mode intimiste et non dramatique, que s'exprime au mieux son talent. Jean-Paul Pellaton reçut de nombreuses distinctions, notamment le prix Paul Budry en 1969 pour les Vitraux du Jura (1968), le prix littéraire du Canton du Jura en 1984, ainsi que le prix Schiller à deux reprises, en 1985 pour Poissons d'or et en 1994 pour l'ensemble de son œuvre.

Sources et bibliographie

  • Walzer, Pierre-Olivier (éd.): Dictionnaire des littératures suisses, 1991.
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 10.8.1920 ✝︎ 26.4.2000

Suggestion de citation

Antonietti, Pascal: "Pellaton, Jean-Paul", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 09.06.2020. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/016152/2020-06-09/, consulté le 26.01.2021.