de fr it

WalterWeideli

16.7.1927 à Genève, prot., puis cath. (1981), de Kaltenbach (auj. comm. Wagenhausen) et Plan-les-Ouates. Fils de Walter, fondé de pouvoir, et d'Elisabeth Bächle. 1) 1951 Valborg Backlund, médecin, fille de Sven, journaliste, 2) 1973 Germaine dite "Mousse" Rivoiro (✝︎2001), publiciste, fille de Giovanni, ouvrier. Après une licence ès lettres à Genève, W. travaille au Journal de Genève (1951-1969), dont il crée le Samedi littéraire. Ecrivain et traducteur indépendant, il est membre du Conseil de fondation de Pro Helvetia (1973-1978) et président de la section suisse de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques (1976-1978). En 1978, il s'établit à Sainte-Innocence (Aquitaine), puis à Bergerac (Aquitaine) en 2010. Ses pièces Réussir à Chicago (1962) et Un banquier sans visage (1964), qui déclenche une violente polémique à l'origine du parti politique genevois Vigilance, ainsi que ses dramatiques TV Le dossier Chelsea street (1961) et La fusillade en réponse à Dostoïevski (1972) ont été réalisées par François Simon, Jean Vilar, Claude Goretta, Marcel Bluwal. W. a traduit des œuvres de Robert Walser, Herbert Meier, Dürrenmatt, Ludwig Hohl et Elias Canetti et des articles du Dictionnaire historique de la Suisse. Il a écrit Moine aujourd'hui (1986) et La partie d'échecs (2010). Prix lémanique de traduction (1986).

Sources et bibliographie

Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 16.7.1927
Indexation thématique
Arts et littérature / Littérature