de fr it

PhilippeMeylan

23.5.1893 à Vuarrens, 29.9.1972 à Lausanne, prot., du Lieu. Fils de Georges-Frédéric, pasteur, et de Marie-Rosine Bezençon. Célibataire. Maturité à Berthoud en 1911, études de droit à Lausanne et Paris, doctorat en 1919. Greffier au Tribunal fédéral des assurances (1919-1922). Privat-docent (1922), professeur extraordinaire (1923-1932), puis ordinaire (1932-1964) de droit romain à Lausanne; doyen de la faculté de droit (1928-1930, 1938-1940, 1947). Excellent professeur, M. compte parmi les historiens du droit les plus importants de Suisse et d'Europe. Il se consacra principalement au droit romain de la vente. Sa vie durant, il tenta de démêler l'énigme de la naissance de la vente consensuelle; il lui fut cependant impossible de rassembler ses nombreux articles dans une présentation systématique. M. fut responsable de l'édition des Institutes de Gaius dans les Textes de droit romain. Il s'occupa également de l'histoire du droit moderne et contemporain. En 1937, il protesta contre l'attribution du doctorat honoris causa à Mussolini. Administrateur de la Gazette de Lausanne (1943-1953). Membre fondateur et président de longues années durant du groupe suisse collaborant à la série Ius Romanum Medii Aevi (1955-1972). Docteur honoris causa des universités de Dijon (1938), Paris (1946) et Strasbourg (1964).

Sources et bibliographie

  • Jean Barbeyrac (1674-1744) et les débuts de l'enseignement du droit dans l'ancienne Académie de Lausanne, 1937
  • P.F. Girard, F. Senn, éd., Textes de droit romain, 1,71967, 17-218
  • Mélanges Philippe Meylan, 2 vol., 1963 (avec liste des œuvres)
  • Philippe Meylan (1893-1972), 1993 (avec bibliogr.)
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 23.5.1893 ✝︎ 29.9.1972