de fr it

VittoreScazziga

17.10.1818 à Muralto, 2.10.1891 à Muralto, cath., de Muralto. Fils de Vittore et de Maria Paganetti. 1853 Giovannina Tognola. Collège Papio d'Ascona, lycée à Côme, études de droit à l'université de Pavie dès 1839. Avocat, éminent représentant du parti conservateur, S. fut député au Grand Conseil tessinois (1860-1867, 1881-1886, président en 1885-1886) et syndic de Muralto. Il travailla avec Carlo Battaglini et Carlo Olgiati à la réforme du Code pénal cantonal (1873) et fut favorable à la suppression de la peine de mort, ainsi qu'à la réinsertion des coupables. Il prit part aux principaux procès pénaux de l'époque (affaire De Giorgi à Locarno, événements de Stabio) et participa en outre à la défense de l'ancien caissier cantonal Luigi S., son neveu, coupable de malversations. Le 23 septembre 1891, S. fut mortellement blessé par un autre de ses neveux, Giuseppe S., ensuite interné dans un asile d'aliénés.

Sources et bibliographie

  • S. Bolla, «ll matto, il Nestore e il veleno giuridico. Diritto penale ticinese e follia nell'altro processo Scazziga (1891-1893)», in Un inquieto ricercare, éd. G. De Biasio et al., 2004, 149-220
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 17.10.1818 ✝︎ 2.10.1891