de fr it

ReinhardStraumann

3.11.1892 à Bennwil, 2.10.1967 à Waldenburg, prot., de Bretzwil, bourgeois d'honneur de Bretzwil (1967). Fils de Reinhard, instituteur, et d'Anna Heinimann. 1919 Fanny Heid. Formation de technicien horloger au technicum du Locle et d'ingénieur à l'école supérieure d'aéronautique à Lausanne (1914-1916). S. fut constructeur, puis directeur technique de la fabrique de montres Thommen à Waldenburg. Cofondateur de la fabrique de spiraux Nivarox SA à Saint-Imier (1934). Directeur et président du conseil d'administration de la fabrique de fournitures horlogères Tschudin und Heid AG à Waldenburg dès 1938. Fondateur de Nivaflex SA à Saint-Imier (1951) et de l'institut de recherche Dr. Ing. R. Straumann AG à Waldenburg (1954), à l'origine du groupe international Straumann AG (travail des métaux, puis technologie médicale). Membre du groupe démocrate au Grand Conseil de Bâle-Campagne (1941-1946, président en 1945-1946); cosignataire de la Pétition des 200, S. dut quitter la vie politique une fois l'affaire connue. Il fit des recherches personnelles en mécanique du saut à ski (1926) et fit partie de la commission technique pour le saut et la construction de tremplins de la Fédération internationale de ski. Docteur honoris causa (1948) et professeur honoraire de l'école polytechnique de Stuttgart (1961). Lieutenant-colonel.

Sources et bibliographie

  • W. Amrein et al., Fortschritte der Uhrentechnik durch Forschung, 1952
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Müller, Reto: "Straumann, Reinhard", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 29.06.2012, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/016400/2012-06-29/, consulté le 20.09.2021.