de fr it

Luddisme

L'incendie de la fabrique Corrodi & Pfister à Uster le 22 novembre 1832, lithographie de G. Werner (Bibliothèque nationale suisse).
L'incendie de la fabrique Corrodi & Pfister à Uster le 22 novembre 1832, lithographie de G. Werner (Bibliothèque nationale suisse). […]

Terme désignant la destruction de machines et d'installations industrielles, telle qu'elle fut pratiquée en Angleterre dans les années 1811-1817 par les "luddites" (du nom de leur chef légendaire, Ned Ludd). Les historiens ont longtemps pensé que ce mouvement était le fait de travailleurs à domicile et de petits artisans qui, hostiles au progrès technique et prêts à recourir à la violence, agissaient de manière spontanée face à la mécanisation menaçant leur existence (Industrialisation). Mais après l'étude approfondie d'Edward Palmer Thompson, on voit les manifestations violentes comme le dernier acte d'un processus où les victimes du progrès avaient d'abord demandé en vain aux autorités et aux fabricants d'interdire la production à l'aide de machines. Les plus récents travaux montrent en outre que ces opérations étaient organisées de façon sélective et qu'elles furent approuvées bien au-delà des cercles concernés. La Suisse n'a connu qu'un seul cas important: l'incendie d' Uster.

Sources et bibliographie

  • E.P. Thompson, La formation de la classe ouvrière anglaise, 1988 (angl. 1963)
  • M. Spehr, Maschinensturm, 2000