de fr it

HeinrichSchnyder

24.2.1828 à Sursee, 20.5.1900 à Bâle, cath., de Sursee, bourgeois d'honneur de Port. Fils de Johann, médecin de district, et d'Elisabeth Gauch. Conradine Ochsenbein, fille de Kaspar, aubergiste, agriculteur et marchand de chevaux. Beau-frère d'Ulrich Ochsenbein. Etudes de médecine à Berne, Prague, Vienne et Strasbourg, examen de médecin chirurgien accoucheur (1851). Médecin du cercle d'Estavayer-le-Lac (1851-1854), médecin à Fribourg (1854-1876). Médecin de division (dès 1867), médecin-chef de l'armée avec rang de colonel (1873-1876). Médecin aux bains de Weissenburg (1876-1884), puis à Lucerne (dès 1884). S. plaida pour l'autorisation d'exercer dans toute la Suisse et réorganisa le service sanitaire de l'armée (introduction notamment de la mesure de la cage thoracique lors du recrutement). Docteur honoris causa de l'université de Zurich (1877).

Sources et bibliographie

  • Aus meinem Leben, 1899
  • E. Wetter, E. von Orelli, Wer ist wer im Militär?, 1986, 157
  • E. Dreifuss, Die Entwicklung der schweizerischen Armeesanität und Militärpharmazie, 1994, 11-13
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 24.2.1828 ✝︎ 20.5.1900

Suggestion de citation

Müller-Grieshaber, Peter: "Schnyder, Heinrich", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 03.06.2010, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/016532/2010-06-03/, consulté le 23.09.2020.