de fr it

Pro Senectute

Sous l'égide de la Société suisse d'utilité publique, un groupe d'hommes socialement engagés créèrent en 1917 une œuvre caritative privée sous le nom de Fondation suisse pour la vieillesse. Elle avait pour but d'assister les personnes âgées placées dans des asiles. Des comités régionaux virent le jour dans tous les cantons entre 1918 et 1929. Le secrétariat central déménagea de Winterthour à Zurich en 1920. L'assemblée de la fondation fut d'abord présidée par un conseiller fédéral en exercice ou à la retraite (Giuseppe Motta, 1918-1940; Philipp Etter, 1940-1966; Hans Peter Tschudi, 1966-1992), puis par le chef du Département fédéral de l'intérieur. Depuis sa création, l'institution est financée par des subventions fédérales, des dons privés et legs. Dès les premiers temps, elle se fixa pour objectif principal l'instauration d'une assurance vieillesse nationale. Même après l'introduction de l'assurance vieillesse et survivants (AVS), la fondation continua d'œuvrer pour soulager les situations de précarité, tout en développant ses services dans des directions multiples. En 1978, elle prit le nom de Pro Senectute / Pour la Vieillesse. En 1981, l'institution s'attacha plus spécialement à assurer le maintien de la dignité, des capacités physiques et intellectuelles, ainsi que de l'intégration sociale des personnes âgées. Depuis les années 1980, Pro Senectute multiplie les publications spécialisées à l'intention des autorités et du grand public.

Sources et bibliographie

  • Chronique Pro Senectute, 2007