de fr it

Sebastian vonDiesbach

16.2.1481 à Berne, 20.10.1537 à Fribourg, bourgeois de Berne. Fils de Ludwig (->) et d'Antonia von Ringoltingen. Frère de Ludwig (->) et de Nicolas (->). 1) 1509 Dorothea von Hallwyl, fille de Dietrich, colonel au service de France sous Louis XI et seigneur du Frossberg, 2) vers 1518 Louise Mestral, fille d'Amédée, coseigneur de Bière. Après un séjour à Paris, D. s'engagea dans le service mercenaire. De retour à Berne en 1504, il fut élu au Grand Conseil. Lieutenant des troupes bernoises, il participa à la bataille de Novarre en 1513. Il fut colonel au service de France en Picardie et combattit en 1522 à la bataille de la Bicoque au service de Milan. Son entrée au Petit Conseil et son élection comme avoyer de Berthoud en 1514 marquèrent le début de son importante carrière politique et diplomatique. Conseiller secret des bourgeois en 1518, il redevint membre du Petit Conseil en 1519. La même année, il fut envoyé comme médiateur à Fribourg et auprès du comte de Savoie. On le délégua en 1521 à Paris pour contresigner l'alliance des cantons avec François Ier. Elu conseiller secret du Petit Conseil en 1525, il arbitra le différend juridique entre la ville de Lausanne et l'évêque comme envoyé spécial. Avoyer de Berne (1529-1531), il négocia l'accord entre Genève et la Savoie (1529) et commanda les troupes bernoises lors des deux guerres de Kappel contre les cinq cantons catholiques. Il adopta cependant une attitude modérée lors de la Réforme. Ayant échoué aux élections pour la charge d'avoyer en 1533, il fut déchu de ses fonctions en 1534 suite à une affaire de corruption, restée mystérieuse. D. renonça alors à la bourgeoisie de Berne et s'installa à Fribourg. Il posséda pendant quelque temps le domaine du Löwenberg, près de Morat.

Sources et bibliographie

  • A. de Ghellinck Vaernewyck, La généal. de la maison de Diesbach, 1921, 217-229
  • H. Ammann, Die Diesbach-Watt-Gesellschaft, 1928
  • von Rodt, Genealogien, 1, 198
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF