de fr it

Giovanni AntonioGioiero

vers 1570 à Castaneda, 16.9.1624 à Castione (auj. comm. Arbedo-Castione). Formation probablement au Collegium helveticum de Milan. Ministral de Calanca (1606-1620) et podestat de Morbegno (1617). En 1608, G. fut nommé chevalier pontifical par Paul V. Chef du parti catholique pro-espagnol dans la région de la Moesa, il fut condamné à mort en 1618 par le tribunal criminel de Thusis. Réfugié à Castione, il organisa des bandes armées et marcha sur Coire. En 1621, G. se rendit à Milan afin d'obtenir la restitution de la Valteline aux Grisons. Il mourut empoisonné.

Sources et bibliographie

  • A. Bertossa, Storia della Calanca, 1937, 176-183
  • C. Santi, «Come morì e dove fu sepolto il Cavalier Giovanni Antonio Gioiero di Castaneda», in Voce delle Valli, 1.9.1983
  • A. Pfister, Jörg Jenatsch, sein Leben und seine Zeit, 1991, 75-79, 103-107, 111-115
Liens
Autres liens
e-LIR
En bref
Dates biographiques ∗︎ vers 1570 ✝︎ 16.9.1624

Suggestion de citation

Santi, Cesare: "Gioiero, Giovanni Antonio", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 02.08.2004, traduit de l’italien. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/016835/2004-08-02/, consulté le 07.05.2021.