de fr it

AscanioMarso

vers 1500 à Bologne, vers 1570 . Fils de Melchiorre, podestat de Pavie au service de Charles Quint dès 1514, commissaire de Domodossola dès 1531. Etudes de droit à Pavie ou Milan. M. entra en 1537 au service du gouverneur espagnol de Milan. En 1549, il fut envoyé en mission dans les Grisons pour empêcher la conclusion d'une alliance avec la France. Il succéda à Giovanni Angelo Riccio en tant que représentant permanent de l'empereur et du duché de Milan auprès des Confédérés de 1549 à 1558 (au service de Philippe II dès 1556). Représentant l'Espagne et Milan, il négocia, avec Riccio, le renouvellement du capitulat avec les cantons en 1552. Sympathisant du protestantisme, M. entretint des contacts étroits avec les personnalités dirigeantes des cantons réformés; en 1559, on ouvrit contre lui une enquête qui aboutit à un acquittement par l'Inquisition en 1560. En 1564, il fut envoyé dans les Grisons pour une nouvelle mission. Il travailla à la chancellerie ducale à Milan et est mentionné pour la dernière fois en 1567. M. est l'auteur du Discorso de i sguizzeri, rédigé en 1557-1558, mémoire très complet sur la Suisse du milieu du XVIe s., qui fut partiellement traduit en allemand par Renward Cysat en 1588. Il adapta aussi en italien un recueil des alliances, des règlements et des traités des Confédérés.

Sources et bibliographie

  • L. Haas, éd., Der Discorso de i sguizzeri des Ascanio Marso von 1558, 1956
Liens
Autres liens
e-LIR
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ vers 1500 ✝︎ vers 1570