de fr it

MaximilianMohr

vers 1588, après 1652, cath., de Mals (val Venosta) et Lucerne (1615). Fils de Hans, capitaine du château de Tarasp. Cousin de Joseph (->). 1) Jacobea von Mettenwil, de Lucerne, 2) Maria Jacobea von Weissenberg, de Feldkirch, 3) Ursula Füeger, de Hirschberg (Tyrol). M. était issu de la branche de Mals, restée catholique, installée à l'origine à Zernez. Il fut secrétaire d'Alfonso Casati, ambassadeur espagnol à Lucerne (1614-1620). Agent habsbourgeois, M. joua dès 1620 un rôle central aux Grisons, notamment lors de l'entrée dans le pays des troupes autrichiennes du colonel Alois Baldiron. En 1621, il entra au service de l'archiduc Léopold V, comte du Tyrol, qui l'envoya en mission diplomatique à Madrid en 1622. Homme cultivé et énergique, M. reçut le titre de baron en 1629 et fut élevé au rang de comte (M. von Lichtegg) par l'archiduc Ferdinand Charles en 1650. Il participa activement au rachat des droits de la maison d'Autriche dans la Ligue des Dix-Juridictions et en Basse-Engadine (1649 et 1652).

Sources et bibliographie

  • H. Reinhardt, éd., Die Correspondenz von Alfonso und Girolamo Casati, 1894, XX-XXIII
  • G. Reitinger, Die Organisation der Feldzüge Erzherzog Leopolds V. gegen Graubünden, 1620-1623, 1954
Liens
Autres liens
e-LIR
En bref
Dates biographiques ∗︎ vers 1588 ✝︎ après 1652
Indexation thématique
Politique / Société (1250-1800)