de fr it

Société suisse des ingénieurs et des architectes (SIA)

Fondée à Aarau en 1837 par des architectes, des ingénieurs, des inspecteurs de chantiers et de routes, ainsi que des entrepreneurs sous le nom de Société des ingénieurs et architectes suisses, la SIA avait pour but de favoriser la formation continue entre ses membres. En collaboration étroite avec l'EPF de Zurich, elle devint rapidement une association professionnelle et un groupement d'intérêts au niveau national de tous les spécialistes de la construction, de la technique, de l'industrie et de l'environnement. Elle comptait environ 15 000 membres en 2010. Elle comprend la société centrale, dotée d'un secrétariat permanent depuis 1910 (dont le siège se trouve dans la maison de la SIA à Zurich depuis 1970), les sections régionales, les professionnels répartis en quatre groupes depuis 2000 et de nombreuses associations professionnelles affiliées. Elle élabore des normes (dès 1883 pour les pierres artificielles), des contrats (dès 1910 pour les appels d'offres et les constructions), des documents de base et d'information sur des thèmes spécifiques. La SIA rédigea un premier règlement sur les honoraires en 1877 et établit un code d'honneur en 1909, qui exigeait le respect d'une éthique professionnelle de la part de toutes les personnes impliquées dans les processus de planification et de construction. Entre 1910 et 1937, la SIA publia les trente volumes de La maison bourgeoise en Suisse. Les organes officiels sont les suivants: en allemand la revue hebdomadaire Tec 21 (Eisenbahn de 1874 à 1882, Revue polytechnique suisse/Schweizerische Bauzeitung de 1883 à 1978 et SIA: Schweizer Ingenieur und Architekt de 1979 à 2000), en français Tracés (Bulletin technique de la Suisse romande de 1875 à 2001) et en italien le mensuel Rivista tecnica (Rivista tecnica della Svizzera italiana de 1910 à 1964).

Sources et bibliographie

  • 100 Jahre SIA, 1937