de fr it

Johann LudwigBurckhardt

25.11.1784 à Lausanne, 15.10.1817 au Caire, prot., de Bâle. Fils de  Johann Rudolf (->). Etudes de langues, droit et statistique à Göttingen et Leipzig, poursuivies dès 1806 à Londres et Cambridge. Sur mandat de l'African Association anglaise, B. partit pour la Syrie (1809); le but du voyage était l'Afrique intérieure (route caravanière Le Caire-Tombouctou). Sous le pseudonyme de Cheik Ibrahim, il parcourut la Syrie, le Liban, la Transjordanie, l'Egypte, la Nubie, l'Arabie et le Sinaï. Il découvrit Petra (auj. en Jordanie) en 1812, fut le premier Européen à Abou Simbel en 1813. Probablement converti à l'islam, il visita les lieux saints de La Mecque et de Médine (1814). Il transféra en Angleterre la tête d'une statue de Ramsès II (1816). B. laisse d'importantes (et en partie uniques) descriptions ethnographiques et géographiques des populations et régions visitées.

Sources et bibliographie

  • D. Henze, Enzyklopädie der Entdecker und Erforscher der Erde, 1978 (avec bibliogr.)
  • T. Wollmann, Scheich Ibrahim. Die Reisen des J.L. Burckhardt 1784-1817, 1984
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 25.11.1784 ✝︎ 15.10.1817

Suggestion de citation

Burckhardt, Leonhard: "Burckhardt, Johann Ludwig", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 16.02.2005, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/017075/2005-02-16/, consulté le 26.09.2020.