de fr it

Guerre duRappen

La guerre dite du Rappen (du nom d'une pièce de monnaie) est un conflit qui, de 1591 à 1594, opposa le Conseil de Bâle à la population campagnarde au sujet de la hausse de l'ohmgeld et qui se régla sans violence. Elle fut déclenchée par la décision du Conseil du 18 janvier 1591 d'augmenter l'ohmgeld en transformant cette taxe jusqu'alors fixe en une taxe dépendant du prix du vin. Cette hausse devait permettre à la ville de Bâle de reporter sur ses sujets une partie du montant de quelque 160 000 florins qu'elle devait verser à l'évêque de Bâle, en vertu du traité de Baden (1595), pour la reconnaissance définitive de ses droits sur les campagnes sujettes.

Le 22 mars 1591, les habitants de la campagne adressèrent une pétition au Conseil lui demandant de revenir sur sa décision. Devant son refus, ils s'organisèrent et portèrent l'affaire devant la Diète. Les tentatives de médiation fédérale restèrent vaines: un arrangement négocié entre le Conseil et des délégués des opposants fut rejeté par la majorité des sujets. Début mai 1592, la Diète décida, par gain de paix, de suspendre la décision du Conseil.

Dès l'automne 1593, comme l'intérêt des Confédérés et de la population bâloise pour la question était retombé, le Conseil fit à nouveau pression sur les communes. Début mai 1594, sous prétexte de protéger les sujets obéissants, des troupes bâloises, conduites par Andreas Ryff, occupèrent Liestal. Les habitants des autres communes se rassemblèrent, armes à la main, aux abords du château de Wildenstein. Des négociations dites du "parlement de Wildenstein" (17 mai) permirent de trouver un accord: les anciens tarifs seraient maintenus, mais une taxe supplémentaire, le Rappenmasspfennig, serait introduite, ce qui correspondait en fait au triplement de l'ohmgeld.

Sources et bibliographie

  • N. Landolt, Untertanenrevolten und Widerstand auf der Basler Landschaft im 16. und 17. Jahrhundert, 1996
  • Nah dran, weit weg: Geschichte des Kantons Basel-Landschaft, 4, 2001, 10-18