de fr it

Conspiration deMalley

Vers 1800, un cercle d'opposants au gouvernement helvétique tenait ses réunions dans la propriété Lemaire à Malley (auj. comm. Lausanne). Ce comité était composé en majorité de représentants de l'aristocratie vaudoise; aux côtés de Ferdinand Isaac de Rovéréa et Louis Georges François Pillichody se trouvaient Henri Georges de Mestral, favorable au retour à Berne (parti absolu), et Georges Hyde de Seigneux, partisan d'un canton indépendant (parti modéré). L'opportunité d'agir se présenta le 18 septembre 1802, le gouvernement helvétique s'étant réfugié à Lausanne: une fois celui-ci renversé, on aurait appelé les Vaudois à décider de leur sort. Pillichody ayant échoué dans sa tentative de prendre Orbe, Rovéréa, responsable exécutif, fut arrêté le 30 septembre. L'arrivée du général Jean Rapp, porteur de l'acte de Médiation, mit un terme à la conspiration.

Sources et bibliographie

  • S. Chaillet Berset, «La conspiration de Malley», in RHV, 1990, 11-47