de fr it

Onglus et Cornus

Le conflit des Onglus et des Cornus, qui culmina lors de la rixe à la landsgemeinde du 6 mai 1838 (Prügellandsgemeinde), est un moment important dans l'histoire mouvementée du canton de Schwytz durant la première moitié du XIXe s. et plus spécialement dans la lutte entre libéraux et conservateurs des années 1833-1847. L'élément déclencheur fut un conflit au sein de la corporation de l'Oberallmeind, dont certains membres (les Onglus), qui ne possédaient que du petit bétail ou n'avaient pas d'exploitation agricole, exigèrent que le calcul des droits de pâture dans les alpages se base sur une unité de plus petite taille que le droit de vache. Les Cornus, en majorité propriétaires de gros bétail, refusèrent, préférant le statu quo qui les avantageait. L'administration de l'Oberallmeind, le tribunal cantonal et le Grand Conseil soutinrent les Cornus. Au printemps de 1838, les Onglus reçurent l'appui des libéraux qui, comme eux avaient eu à souffrir du gouvernement conservateur depuis 1834. Le but de cette alliance était de renverser le Conseil d'Etat lors de la landsgemeinde. La querelle d'usagers passa à l'arrière-plan; la lutte pour le pouvoir devint l'enjeu central du conflit. Les principaux représentants des Cornus étaient Theodor Ab Yberg et le landamman Fridolin Holdener, tandis que Nazar von Reding prit la tête des Onglus. Les citoyens se rendirent en masse à la landsgemeinde du 6 mai 1838, qui tourna à la bagarre générale dès l'élection des scrutateurs, si bien que le landamman dut annuler la réunion. La Diète intervint. Le 5 juillet 1838, à Lucerne, elle décida qu'il fallait organiser, sous surveillance fédérale, une nouvelle landsgemeinde. Celle-ci eut lieu le 22 juillet. Les Cornus l'emportèrent sur toute la ligne. Les forces conservatrices assurèrent ainsi leur maintien au pouvoir pour plusieurs années.

Sources et bibliographie

  • P. Betschart, Theodor ab Yberg und die Politik von Schwyz in den Jahren 1830-1848, 1955, 45-74
  • P. Wyrsch, «Landammann Nazar von Reding-Biberegg (1806-1865), Baumeister des Kantons Schwyz», in MHVS, 69, 1977, 1-154, surtout 107-108
  • J. Wiget, «Der Kanton Schwyz im Sonderbund 1847», in MHVS, 1997, 95-125, surtout 102
  • A. Meyerhans, Der Kanton Schwyz 1798 bis 1848, 1998, 67-72