de fr it

JakobDreifuss

21.3.1846 à Oberendingen (comm. Endingen), 25.3.1917 à Berne, isr., d'Oberendingen. Fils de Lazarus Salomon, et de Fridoline Pollak. Fridoline D. Employé de chancellerie et traducteur au Département fédéral des chemins de fer et du commerce en 1876, adjoint et greffier au Département du commerce et de l'agriculture en 1879, adjoint à l'Office fédéral de l'agriculture du même département en 1882. Dès 1879, D. dirigea parallèlement le service de l'émigration, puis le nouvel Office de l'émigration (1888-1910). Dans cette fonction, il participa à la conception et à l'application de la première loi sur l'émigration, élabora des directives pour les agences d'émigration et les consulats suisses d'outre-mer et mit en place le contrôle des agents et des statistiques de l'émigration. Premier juif arrivé à la tête d'un office fédéral, D. fut attaqué à plusieurs reprises à l'époque de l'affaire Dreyfus en France (après 1893).

D. fut l'un des premiers à souligner la nécessité de mettre à jour l'histoire des juifs en Suisse, thème auquel il contribua par ses articles publiés dans la Revue juive. Il proposa en 1909 de créer une société pour la recherche et la publication de matériel historique sur les juifs suisses. Il participa activement au mouvement sioniste.

Sources et bibliographie

  • AFS
  • Arch. Florence Guggenheim, Zurich
  • E. Dreifuss, Juden in Bern, 1983
  • A. Kamis-Müller, Antisemitismus in der Schweiz, 1990, 62
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 21.3.1846 ✝︎ 25.3.1917