de fr it

Katharina Franziska vonWattenwyl

décembre 1645 à Bonmont (comm. Chéserex), 21.11.1714 à Valangin, prot., de Berne. Fille de Gabriel, bailli de Bonmont et d'Oron, et de Barbara née W. 1) 1669 Abraham Le Clerc, pasteur de Därstetten, 2) 1679 Samuel Perregaux, greffier, futur maître-bourgeois de Valangin. Accusée de haute trahison pour espionnage au profit de Louis XIV, W. fut mise à la question et condamnée à mort en 1690 à Berne. Sa famille obtint que la peine soit commuée en bannissement à vie. Joseph Werner critiqua vivement ce procès en réalisant un cycle de tableaux allégoriques (1690-1691) qui présentait W. comme un bouc émissaire dans les querelles entre partisans et adversaires de la France. La vie de W. a inspiré les romanciers Adolf Frey (Die Jungfer von Wattenwyl, 1912) et Therese Bichsel (Catherine von Wattenwyl, 2004).

Sources et bibliographie

  • «Mémoire de Madame Perregaux née de Watteville», in AHVB, 6, 1867, 71-168
  • T. Bhattacharya-Stettler, «... anstatt ihrer Haushaltung obzuliegen und in derselben ein stilliges und gottseliges Leben zu führen ...», in A l'ombre de l'âge d'or, 2, 1995, 257-271
  • H. Braun, La famille de Watteville, 2004, 135-141
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Katharina Perregaux (nom de mariage)
Catherine de Watteville
Dates biographiques ∗︎ décembre 1645 ✝︎ 21.11.1714