de fr it

Mammelus

Surnom donné aux Genevois - par analogie aux mamelouks - qui soutinrent Charles III de Savoie dans ses tentatives d'hégémonie sur la ville entre 1517 et 1526. Appelés aussi "ducaux" ou "monseigneuristes", ils portaient le houx comme signe distinctif. Ils occupèrent le pouvoir dès 1520, peu après la mort de Philibert Berthelier, jusqu'au conseil dit des hallebardes (10 décembre 1525) convoqué par le duc qui obtint, sous la menace des armes, le titre de protecteur de Genève. Mais le parti des Eidguenots, dont les représentants s'étaient réfugiés à Fribourg, conclut une combourgeoisie avec cette ville et Berne (8 février 1526). Ayant tenté en vain de la faire annuler, les Mammelus furent interdits d'entrée à Genève, quarante-neuf d'entre eux condamnés à mort par contumace et leurs biens confisqués.

Sources et bibliographie

  • J.-A. Gautier, Hist. de Genève des origines à 1691, 2, 1896, 87-221
  • F. Bonivard; M. Tripet, éd., Chroniques de Genève, 2, 2004, 136-137