de fr it

RépublicainsNE

Entre 1814 et 1848, les républicains, favorables à l'instauration d'une république dans la principauté et canton de Neuchâtel, demandent une rupture des liens avec la Prusse. Représentant principalement les villes ouvrières du haut du canton et la main-d'œuvre suisse et étrangère dépourvue de droits civiques, les républicains se divisent entre les légalistes (Auguste Bille) et les tenants d'un coup de force (Alphonse Bourquin). Après l' insurrection ratée de 1831 (12 septembre et 17-18 décembre), les positions entre les républicains et les royalistes se radicalisent jusqu'à la révolution du 1er mars 1848 et l'établissement de la République. D'abord réunis en Association patriotique, les républicains ("rouges") s'assimilent alors aux radicaux suisses et formeront l'Association radicale neuchâteloise en 1858, tandis que les plus modérés d'entre eux se regroupent en "indépendants" en 1852.

Sources et bibliographie

  • Hist.NE, 3
  • Ph. Henry, éd., La mémoire de la Révolution neuchâteloise de 1848, 1997