de fr it

Freiwirtschaftliche Bewegung

Mouvement franchiste

Affiche pour une manifestation publique à Zurich en 1939 (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).
Affiche pour une manifestation publique à Zurich en 1939 (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste). […]

La Freiwirtschaftliche Bewegung (mouvement franchiste) est basée sur la théorie de la monnaie "franche" de Silvio Gesell. Selon celle-ci, l'économie peut se prémunir contre les fluctuations conjoncturelles et les crises en réglant la masse monétaire sur la quantité de marchandises et en introduisant une monnaie franche perdant périodiquement de sa valeur. La propriété foncière doit être étatisée et la terre louée à ferme. La ligue franchiste suisse (Freiland-Freigeld-Bund), fondée en 1915, prit le nom de Schweizer Freiwirtschaftsbund en 1924. Ses principaux représentants furent Th. Christen, Hans Bernoulli, Werner Schmid, Hans Konrad Sonderegger, Fritz Schwarz et Friedrich Salzmann. Le mouvement connut un réel essor durant la crise des années 1930, grâce à sa critique de la politique monétaire et à la création du Cercle économique WIR, qui fonctionnait comme une bourse d'échanges. Un différend sur le rôle joué par Sonderegger provoqua une scission en 1946. Le parti libéral-socialiste, qui en est issu, et la Freiwirtschaftliche Bewegung sont aujourd'hui réunis dans l'Internationale Vereinigung für natürliche Wirtschaftsordnung (INWO, association internationale pour un ordre économique naturel, qui existe en Suisse alémanique, en Allemagne et en Autriche).

Sources et bibliographie

  • Freiwirtschaftliche Bibliothek, SWA
  • M. Schärrer, Geld- und Bodenreform als Brücke zum sozialen Staat, 1983