de fr it

Liberi e Svizzeri

Fondée à Vezia le 27 mars 1976, l'Alleanza Liberi e Svizzeri (Alliance Libres et Suisses, ALS) est un mouvement interpartis tessinois dont les adhérents appartiennent à la droite des partis historiques. La naissance de cette association, qui se donnait pour but de "lutter contre l'idéologie social-communiste" (Anticommunisme), est liée à l'apparition, dans les années 1970, d'une droite économique et politique. Le journal Gazzetta Ticinese, porte-parole de la droite libérale, et l'Union démocratique du centre ont soutenu ouvertement l'ALS. Au cours des années, les critiques de l'alliance se sont concentrées notamment sur l'information radio-télévisée, accusée d'être dominée par la gauche, et sur la gestion de l'école, qui "décourage la sélection et opprime les individualités". S'y sont ajoutées des prises de position contre le "trop d'Etat", le "fondamentalisme" écologique, les initiatives visant l'armée et la politique de la Confédération, accusée de manque de fermeté en matière d'immigration et de défense des intérêts nationaux. L'association, qui comptait environ 1500 membres au début du XXIe s., publie un bulletin trimestriel d'information, les Cronache dell'ALS.

Sources et bibliographie

  • R. Bianchi, Il Ticino politico contemporaneo, 1921-1975, 1989, surtout 466-468