de fr it

Leonard LeopoldMaldoner

16.8.1694 Waldshut, 16.10.1765 Porrentruy, cath. Fils de Johann Franz, conseiller impérial et secrétaire du tribunal d'Autriche antérieure (Hofgerichtssekretär), et de Maria Anna Oechlin. Célibataire (?). Etudes de logique et de physique à l'université de Fribourg-en-Brisgau (1710-1712). M. entre au service du gouvernement d'Autriche antérieure vers 1717. Il réorganise diverses archives: régence d'Autriche antérieure, université de Fribourg-en-Brisgau (1741-1742), ville de Fribourg (1747-1749), où un conflit avec le Conseil l'engage à partir pour Porrentruy en 1749, au service de l'évêque de Bâle. Consulté dès 1744 sur le classement des archives épiscopales, alors très en désordre, il est nommé archivarius et membre du Conseil des finances en charge des archives en 1749. M. obtient les moyens et le personnel lui permettant de réorganiser les archives dans de nouveaux locaux (actuelle tour du Coq du château de Porrentruy, où il subsiste des étagères de 1752), selon un cadre de classement encore en usage aujourd'hui. Les archives sont classées sous des rubriques alphabétiques ("mots-matières") suivant le principe de pertinence. Remarquable archiviste, l'un des premiers professionnels en Suisse, M. laisse à sa mort un dépôt largement en ordre, pourvu de divers répertoires détaillés. De plus, M. a une activité d'historiographe, mais moins connue: la liste de ses œuvres, restées inédites, n'est pas établie; parmi elles figurent Brisgovia vetus et nova et Historia Basiliensis.

Sources et bibliographie

  • M. Wellmer, «Leonard Leopold Maldoner (1694-1765): Ein Geschichtsschreiber des Breisgaus», in Schau-ins-Land, 84/85, 1966-1967, 207-235
  • J.-C. Rebetez, «Classer les papiers du prince: du Moyen Age au XVIIIe s.», in 13e Rapport annuel de la Fondation des Arch. de l'ancien Evêché de Bâle, 1997, 14-43
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF