de fr it

Benoît-AiméMestrezat

18.5.1687 à Tramelan, 1.12.1760 à Porrentruy, à Tramelan, prot., de Genève, Bienne, Tramelan-Dessous et La Neuveville. Fils de Pierre, pasteur à Tramelan, et de Marguerite Bovet. 1746 Marie Elisabeth Hyacinthe de Belleney, catholique, de Porrentruy, fille de François, lieutenant de la milice de l'évêché de Bâle. Etudes de théologie à Genève. Pasteur à Genève (1715-1724). Bailli d'Erguël (1724-1745). Chassé de Courtelary par les troubles d'Erguël en septembre 1733, M. se réfugia à la cour de Porrentruy où il demeura en qualité de conseiller. Il fut l'inspirateur de la déclaration souveraine de 1742 qui restreignait les droits des Erguëliens. Conseiller aulique et châtelain de La Neuveville de 1745 à sa mort.

Sources et bibliographie

  • L. Chappuis, «Un communier de Tramelan châtelain de l'Erguel, Benoît-Aimé Mestrezat», in Actes SJE , 1928, 61-99
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF