de fr it

François LouisRusillon

12.9.1751 à Yverdon, 26.10.1821 à Yverdon, prot., d'Yverdon, Saint-Aubin et, en 1794, de Berne. Fils de David François, conseiller, et de Marianne Jeanneret. 1775 Marianne Catherine Marcuard, fille de Jean Rodolphe Marcuard. Au service de France dès 1767 (régiment d'Erlach en 1772, puis sous-lieutenant de la compagnie Nicolas de Watteville). Major de dragons dans les milices vaudoises (honoraire en 1792, effectif dès 1796). En 1798, R. fut incarcéré à Paris en raison de ses liens avec les milieux contre-révolutionnaires français. Colonel aide de camp du général Jean-Charles Pichegru, il fut condamné à mort en 1804 pour avoir participé à la conspiration de Cadoudal contre Napoléon. Sa peine commuée, il resta détenu au château d'If (Marseille) jusqu'à la chute de l'Empire. Louis XVIII le nomma alors maréchal de camp.

Sources et bibliographie

  • M. Rusillon, «La vie aventureuse du major François-Louis Rusillon (1751-1821)», in RHV, 1954, 1-29, 108
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 12.9.1751 ✝︎ 26.10.1821