de fr it

Syndicat industrie et bâtiment (SIB)

Le Syndicat industrie et bâtiment (SIB) est né le 1er janvier 1993 de la fusion du Syndicat du bâtiment et du bois, implanté dans les petites entreprises du marché intérieur, avec la Fédération du personnel du textile, de la chimie et du papier, plus petite, présente surtout dans des usines de l'industrie d'exportation. Dès la fin des années 1990, le SIB donna une image nouvelle et plus radicale du syndicalisme suisse en organisant des manifestations et des grèves dont certaines prirent une ampleur inédite depuis des décennies (grève du bâtiment en 2002). La plus grande organisation de salariés du pays (125 000 membres en 1993 et 90 983 en 2003) décida lors de son dernier congrès, le 15 octobre 2004, de renoncer à son indépendance et d'adhérer au vaste ensemble syndical Unia, fondé le 16 octobre 2004.

Sources et bibliographie

  • Vie syndicale, 2004
En bref
Variante(s)
SIB

Suggestion de citation

Degen, Bernard: "Syndicat industrie et bâtiment (SIB)", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 07.06.2012, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/017904/2012-06-07/, consulté le 04.12.2020.