de fr it

RanuccioScotti

19.7.1597 à Parme, 10.5.1661 à Plaisance, fils d'Orazio, marquis de Montalbo, et de Lucrezia Alciati. Référendaire à la signature, évêque de Borgo San Donnino (auj. Fidenza) en 1627, ordonné prêtre, nonce apostolique à Lucerne de 1630 à 1639, à Paris en 1639, gouverneur des Marches en 1643 et majordome en 1653. Plutôt favorable à la France, S. adopta cependant une ligne neutre dans le conflit opposant le parti espagnol au parti français parmi les cantons catholiques pendant la guerre de Trente Ans. Lors des Troubles des Grisons, il apporta son soutien à l'évêque de Coire, en position de faiblesse, et favorisa le maintien de la suprématie catholique dans la Valteline sujette des III Ligues. Il resta en étroit contact avec les cinq cantons de Suisse centrale, mais en raison de la guerre perdit largement le contrôle de la principauté épiscopale de Bâle et de tous les territoires de la nonciature situés au nord du Rhin. Grâce à ses efforts de conciliation, l'évêque Hildebrand Jost put revenir à Sion. Au Tessin, il évita d'entrer en conflit avec les cantons de Suisse centrale, favorables à une Eglise d'Etat. Dans la querelle sur la juridiction matrimoniale et les droits de patronage dans les bailliages communs de Thurgovie et du Rheintal, il fut contraint d'accepter la parité confessionnelle. Il n'eut pas davantage de succès dans ses tentatives en vue d'associer les cantons catholiques à un projet de ligue italienne contre la Suède. Auteur d'un ouvrage sur la Suisse (Helvetia profana e sacra, 1642); donateur du maître-autel de la nouvelle église Saint-Léger (Hofkirche) à Lucerne.

Sources et bibliographie

  • HS, I/1, 46
  • P.L. Surchat, Die Nuntiatur von Ranuccio Scotti in Luzern, 1630-1639, 1979
  • G.P. Pozzi, éd., L'Helvetia profana e sacra di Mons. Ranuccio Scotti, nunzio apostolico in Svizzera, 2000
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 19.7.1597 ✝︎ 10.5.1661